Nous Contacter

Saint-Egrève Jumelages

Secrétariat
 

4, rue des Mails

38120 Saint-Egrève

Plan d'accès

 

st-egreve-jumelages@wanadoo.fr

04.76.75.47.00

 

Permanences pendant les périodes scolaires :

mardi de 18h à 19h

June 25, 2019

Please reload

Posts Récents

Ascension 2017 à Karben du 25 au 28 mai

December 19, 2017

1/3
Please reload

Posts à l'affiche

Ascension 2017 à Karben du 25 au 28 mai

 

 

 

 

 

 

 

UNE AMITIE PAR HASARD

 

Depuis bientôt 10 ans les familles Zang de Kloppenheim et les Perrier de St Egrève se connaissent. Ce qui a commencé par un simple échange dans le cadre du jumelage, a évolué aujourd’hui en une étroite amitié. Ils se rencontrent régulièrement, rient beaucoup ensemble au sujet des incompréhensions mutuelles.

 

Pour le week-end de l’Ascension Karben était sous l’égide du drapeau bleu, blanc, rouge, c'est passé inaperçu pour la plupart des citoyens. Le drapeau tricolore flottait aussi sur la ville de manière symbolique.

 

«Les étrangers sont des amis que l’on n’a pas encore appris à connaître», fidèle à sa devise, l’association du Jumelage de Karben recevait à nouveau ses hôtes en famille d’accueil.

Les années paires nous allons en France, les années impaires nos amis français nous rendent visite, explique Muriel Menzel, la présidente de l’association et organisatrice de la rencontre. L’année dernière un groupe de Karbenois était à St Egreve. Cette année c’est l’inverse.

 

Ce jumelage existe depuis 1974. Certaines familles ont développé une amitié depuis 40 ans, fait remarquer Muriel. Les familles Zang et Perrier se connaissent depuis 10 ans. Une vraie amitié en découle qui va au-delà des rencontres de l’Ascension. Les deux familles se rencontrent aussi pendant les vacances et gardent le contact au cours de l’année. L’histoire de ces deux familles, a débuté, du point de vue des Zang, par une « erreur d’aiguillage», ce qui amuse tout le monde aujourd'hui.

 

Luis, le fils cadet de la famille raconte : «A cette époque je faisais partie du conseil municipal Enfants de Karben. Ma sœur Hannah et moi voulions prendre part au voyage à St Egreve. Nous pensions qu’il s’agissait d’un voyage d’échange pour les jeunes sans les parents. Le jour du départ nous devions constater qu’il n’y avait que des adultes dans le bus. Cela ne nous a pas empêché de partir. En France, nous étions les seuls enfants non accompagnés par un adulte». Mais cela n’a pas empêché l’amitié entre les deux familles.Thomas, le père, relate aujourd’hui l’évènement en riant de tout cœur ». « Nous étions des parents indignes ou « corbeaux » comme on dit en allemand ».

 

Luis (10ans à l’époque) était content de se retrouver chez Sandra qui parlait l’allemand car il aurait été incapable de se faire comprendre .


J’ai appris l’allemand au collège-lycée et j’étais dans un groupe de danse folklorique jumelé avec l’Allemagne » dit Sandra Perrier

 

Le mythe du stress : qui est le plus stressé l'Allemand ou le Français ?
Si l’on voit peu de visages souriants à Karben, du point de vue des allemands ce n’est pas mieux dans les rues de St Egrève.
Les français connaissent le stress de la ville, les bouchons….les gens sont toujours stressés. Les français sont les premiers consommateurs européens d’antidépresseurs.

 

En ce qui concerne la politique nous sommes tous en attente de voir l’issue des législatives de juin. Droite, gauche, ni bien ni mal. L’élection de Marine Le Pen nous aurait beaucoup chagrinés car elle est une entrave à l’unité de l’Europe.

 

La famille Perrier a passé la journée de vendredi au HessenPark, où elle a eu un aperçu de la culture et de l’histoire de la Hesse. 35 français et leurs amis allemands se sont allés au Taunus et ont participé à une visite guidée et pu tester leurs connaissances grâce à un quizz élaboré par Muriel.

 

Au cours de la journée nous avons partagé un repas au restaurant de la place du marché. Ceux qui le souhaitaient ont pu participer à la visite de l’imprimerie.

Samedi soir repas en musique après les allocutions des différents partenaires (nous avons découvert que notre Patrick est un Karbenois) .

 

Et le lendemain il fallut à nouveau se dire au revoir pour retourner à Saint-Egrève.

 

Mai 2017

 

 

 

 

TRADUCTION D’ARTICLE

DANS LE JOURNAL LOCAL DE KARBEN

1er Juin 2017

 

Un Bienvenue !

 

Visite en France pendant le week-end de l’Ascension.

 

Photo :   Accueil devant la caserne des pompiers :

               Hôtes et invités de Saint-Égrève se rassemblent à leur arrivée avant de se                                 rendre chez leurs hôtes respectifs.

 

Le jumelage des deux villes existe grâce aux citoyens : les invités français sont salués et accueillis chaleureusement par leurs hôtes à la caserne des pompiers.

 

Karben : Une délégation de 35 personnes de la ville française de Saint-Égrève, près de Grenoble est arrivée le jeudi à Karben après un voyage en car de 12 heures.

 

L’association pour le jumelage de la ville de Karben a accueilli les invités à la caserne des pompiers avec un apéritif et une banderole sur laquelle était inscrite :

« Willkommen – Bienvenue ».

 

« A l’Ascension 2018 aura lieu la visite retour en France » a dit la représentante du Jumelage, Muriel Menzel qui vit depuis 1987 à Karben.

 

Pour la visite des amis Français, il y avait au programme une visite guidée du Hessenpark et une soirée conviviale dans une salle de la Mairie à Okarben.

 

Le conseiller municipal Michael Schmidt (SPD) accompagnait officiellement les invités.

« C’est une amitié profonde à laquelle s’ajoutent toujours de nouveaux amis », a dit le premier adjoint à Daniel Boisset, Maire de Saint-Égrève.

 

Mi-juin, la fanfare municipale de Karben ira à Saint-Égrève.

 

Comme la deuxième présidente l’a expliqué, Susanne Bischof, les cadeaux de bienvenue ont été emballés avec la devise : « Les étrangers sont des amis que l’on ne connaît pas encore ».

C’est une amitié vivante. « Sans hôtes, cela n’irait pas » a dit le Maire, Guido Rahn (CDU).

« C’est toujours intéressant de connaître de nouvelles et gentilles personnes et de faire des excursions ensemble ».

Des associations de Karben comme les handballeurs de Petterweil et les pompiers bénévoles de Karben avaient déjà pris des contacts dans les années 1970 avec la ville française de Saint-Égrève.

 

En dehors de Saint-Égrève, il existe un jumelage avec Ramonville Saint-Agne.

Le lien d’amitié entre Karben et les deux villes jumelles françaises existe depuis 43 ans.

 

D’autre part, Karben est partenaire de Krnov en République tchèque et entretient une amitié avec la ville de Luisenthal, en Thüringe.

Saint-Égrève est située dans le Sud-Est et a 16 000 habitants environ.

Une partie de la commune dans le parc naturel de la Chartreuse.

 

D’autres informations se trouvent sur le site internet : www.staedtepartnerschaft-karben.de

 

Traduction : B. Balesdens

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload